Le film sur Maryam

Présentation du document artistique de Maryam Alakbarli.

Le 11 mars la présentation du film d’auteur en documentaire«Maryam» a eu lieu sur la scène créatrice de l’«ÜNS». Ce film a été mis en scène d’après le scénario de l’écrivain populaire azerbaïdjanais Eltchin.

Comme Azer. TADJ annonce tout d’abord les participants de cette manifestation ont fait connaissance des oeuvres de la jeune héroïne du film, la jeune peintre célèbre Maryam Alakbarli, qui étaient exposées dans le hall.

En se produisant à cette manifestation, l’écrivain populaire Eltchin a parlé du monde artistique de Maryam Alakbarli, de ses recherches créatrices exceptionnelles et du motif de cette adaptation à l’écran.

Ayant remarqué qu’il observait la création de cette jeune peintre dès ses premiers jours, l’écrivain populaire a dit que chaque oeuvre d’art remarquable était un événement. Mais dans le cas donné cette originalité avait des traits particuliers. Dans les oeuvres de Maryam Alakbarli existait une certaine magie qui était liée à nos sentiments et à notre vie.

Ayant souligné le caractère exceptionnel des couleurs et des sujets des oeuvres de la jeune peintre, l’écrivain populaire Eltchin a dit qu’elles représentaient des sujets tout à fait inattendus. Certaines de ces oeuvres représentaient des natures mortes, d’autres-des poissons multicolores et des fleurs éclatantes. Il semble que dans les oeuvres pittoresques de Maryam Alakbarli on peut trouver la réponse à la question sur le sens de la vie et de l’harmonie des sentiments.

Ses oeuvres provoquent le grand intérêt des peintres professionnels et des connaisseurs d’art

C’est le monde artistique exceptionnel de Maryam Alakbarli attirant mon attention dès ses premiers jours, qui est devenu la raison de la création du film sur Maryam.

Nous voudrions porter à la connaissance du plus large auditoire de spectateurs la création de Maryam, dont le talent avait éveillé l’intérêt des grandes personnes d’art pas seulement en Azerbaïdjan mais aussi dans le monde entier”-a dit Eltchin.

L’orateur a exprimé sa reconnaissance envers la fondatrice et dirigeante

artistique de la scène créatrice de «ÜNS» au recteur de la filiale de Bakou de l’Université d’Etat de Moscou (MГУ) de Lomonossov au professeur Narguiz Pachaéva pour l’organisation de telle manifestations à si haut niveau.

L’écrivain populaire Eltchin a présenté le personnel créateur aux spectateurs.

On a annoncé que les réalisateurs de cette adaptation à l’écran se composant de deux parties étaient.

Elmeddin Aliev et Khaïam Abdoullaev, les peintres-metteurs en scène – Maryam Alakbarli et Aziz Mamadov, compositeur – Khaïal Mamadov, les opérateurs ElmanAliev et Raouf Gourbanaliev. Le tournage de cette oeuvre créé au studio de cinéma “Azérbaïdjan film” de DjabbarDjabbarli sur commande du Ministère de la culture et du tourisme s’est passé à Bakou et à Paris.

Après ça le film a été présenté aux spectateurs. Les événements de ce film se passent dans un espace absurde. Une peintre âgée se trouve dans une salle avec ses oeuvres qui l’aideront à la fin à retourner vers le début de sa vie.

La partie artistique de ce film s’appelle “Mystère”, celle-ci documentaire – “Danse des couleurs avec des bateaux blancs”.

Dans la partie artistique de ce film le monde créateur du peintre et le fond philosophique de l’oeuvre sont apportés aux spectateurs par Elmira Aslanova, l’actrice du Théâtre russe dramatique d’Etat d’Azerbaïdjan de Samed Vourgoun.

Ce film est un coup d’oeil sur le monde à travers le prisme des oeuvres de Maryam Alakbarli.

Après la présentation du film le recteur de la filiale de Bakou de l’Université d’Etat de Moscou, le professeur Narguiz Pachaéva a fait part de son opinion sur le monde de l’art de Maryam Alakbarli.

Qui est Maryam Alakbarli?

On peut répondre différemment à cette question. Maryam est la fille de nos amis

très proches et très chers Fatima khanim et Ogtaymualim. Maryam porte le nom qui a un grand sens humain – le nom de KhazratiMaryam.

Qui est Maryam?

Il me semble que Maryam est un événement dans le sens direct de ce mot. Je voudrais raconter ma première rencontre avec Maryam. Il y a quelques années lors du mariage du fils de Fatima Khanim et Ogtaymualim on était à la même table. Avec un grand regret j’ai pensé;”Pourquoi je n’avais pas vu cette jolie fille jusqu’à maintenant” Parce que Maryam a produit sur moi l’effet d’une pièce d’argent avec une étincelle de soleil sur le visage. Effectivement dans son regard et sa couleur de cheveux, l’expression de son visage il y avait un sourire ensoleillé et du sens. Alors j’ai pensé que je voyais peut-être un très joli visage. Ce n’est pas rare chez nous de voir un joli visage. En apparence c’était une fille très attrayante. Je pensais que ma connaissance avec Maryam en resterait là.

Les années ont passé et j’ai appris que Maryam créait des oeuvres d’art merveilleuses. A vrai dire,

autrefois, moi, sans avoir vu ses tableaux, je pensais:

Bien sûr chacun de nous, dans son enfance rêvait de dessiner, de chanter, d’écrire la poésie, de danser, de faire des films. Probablement Maryam aussi est une personne vivant avec ces rêves standards. Mais après j’ai vu que je m’étais trompée. Puisque Maryam n’est pas une personne ordinaire. Maryam est vraiment une jolie fille charmante avec une étincelle divine au coeur. Je le dit avec certitude. Croyez-moi que je ne dis pas ça pour le plaisir de dire un bon mot, pas pour toucher vos coeurs. C’est vraiment ça, Maryam est vraiment un événement. Comme l’avait dit Eltchinmualim Maryam n’a besoin ni de mes éloges, ni de ce film, ni de ces manifestations somptueuses. Il faut avouer que son monde est plus riche que

le notre. Puisque nos vérité sont l’air flétries et dénuées de sens devant les couleurs de son monde et de son talent. C’est vraiment ça. Voilà pourquoi consacrer un film à une telle personne est effectivement une bonne initiative. Je voudrais exprimer ma grande gratitude à l’auteur de cette initiative à Eltchinmualim. Je sais que Eltchinmualim aime sincèrement Maryam. Il l’aime comme un être humain, comme une peintre. J’étais le témoin de ses sentiments pendant les conversations avec lui. Eltchinmualim parlait au téléphone avec une telle passion et une telle envie;”Tu as vu le nouvel album et les nouveaux travaux de Maryam?”

Vraiment c’est très rare qu’un homme se passionne autant par quelque chose. Eltchinmualim est vraiment attaché à l’art de Maryam.

C’est pourquoi il a créé ce film. Grand merci à Eltchinmualim. Je voudrais exprimer ma reconnaissance au groupe du tournage d’avoir réalisé cette initiative magnifique. Je leur souhaite du succès créatif. J’exprime également ma reconnaissance à l’actrice pour avoir joué dans la première partie de cette adaptation filmatographique. Elle a vraiment réussi à parfaitement incarner ce monde imaginaire et absurde. Mais à côté de ce monde d’absurdité nous voyons le monde merveilleux. Nous ne devons pas oublier que celle, qui nous a offert ce monde merveilleux est Maryam. Dans le hall on a exposé les tableaux, créés par Maryam. Maryam est l’auteur des oeuvres qui n’entrent pas dans la grande salle.

Elle n’est pas seulement une personne de talent, mais aussi une personne travailleuse.

Fatima khanim, Ogtaymualim, je voudrais vous exprimer notre reconnaissance pour avoir habitué Maryam au travail. Vous lui avez inspiré que tous les grands peintres du monde étaient devenus célèbres grâce à leur capacité de travail. On ne peut pas conquérir le monde seulement par le talent.

Une personne vraiment créative conquiert le monde, ce qui est tout à fait impossible de faire sans travail.

On vous remercie particulièrement d’avoir élevé votre jolie fille de talent comme une personne excellente. Je vous félicite et je vous souhaite du succès. Au nom de notre théâtre nous vous offrons des fleurs, qui ressemblent beaucoup à celles-ci dessinées par Maryam. Mais les fleurs de Maryam sont éternelles et celles-là sont éphémères.

Chers amis, aujourd’hui c’est mardi, la merveilleuse fête ,la veille de la fête de Novrouz, qui vit et vivra toujours dans nos coeurs. Je vous félicite pour cette occasion et je veux attirer votre attention sur le tableau de Maryam qui s’appelle “Séméni”. Je voudrais dire qu’il y a dans l’art des sujets sur lesquels travaillaient tous les grands peintres du monde. Ces sujets sont ceux de femmes, de nature mortes, de paysages. Mais il y a les sujets sur lesquels ne travaillent que quelques uns. Ces sujets sont “Novrouz”, “Séméni” Maryam travaillait sur ces sujets et l’a fait d’une manière incomparable. Dans l’avenir les gens regarderont ses oeuvres et travailleront ses sujets.

Encore une fois je vous félicite et pour vous mettre de bonne humeur au nom de notre théâtre nous vous présentons la danse.

Merci bien et bonne fête prochaine.